Choisir une retraite progressive

La retraite progressive est un dispositif qu’il vous faut étudier.

  • Vous voulez gérer « en douceur » le passage de la vie active à la retraite.
  • Vous souhaitez pouvoir profiter de temps libre sans attendre l’âge légal de départ.
  • Vous voulez continuer à travailler à temps partiel tout en bénéficiant d’une partie de votre pension, etc.

 

Si vous avez atteint l’âge légal diminué de deux années et si vous avez au moins 60 ans, la loi du 20 janvier 2014 vous permet de travailler à temps partiel et de bénéficier d’une partie de votre pension de retraite de base (celle de la Sécurité Sociale ou celle du régime social des indépendants) et de votre retraite complémentaire (ARRCO mais aussi AGIRC si vous êtes cadre).

Retraite progressive

Les conditions à remplir sont les suivantes :

  • la retraite progressive est accessible dès l’âge de 60 ans pour l’ensemble des statuts professionnels, excepté les agents de la Fonction publique et les affiliés aux régimes spéciaux (EDF, SNCF, RATP, Banque de France, Comédie française, etc.) ;
  • vous devez au minimum avoir cotisé durant 150 trimestres, soit 37,5 ans (sous réserve des évolutions législatives) ;
  • la durée du travail à temps partiel doit être inférieure à 80% de la durée légale ou conventionnelle applicable dans votre entreprise, soit 4 jours sur 5 ;
  • la retraite progressive est ouverte aux salariés travaillant déjà à temps partiel ou à ceux qui passent à temps partiel au moment de leur demande de retraite progressive. Si vous êtes salarié à temps plein, vous devez obtenir l’accord de votre employeur pour passer à temps partiel ;
  • vous ne pouvez pas cumuler deux emplois à temps partiel.

Vous avez besoin d’être accompagné pour votre passage à la retraite ou avez des questions propres à votre situation, nos conseillers pourront vous guider compte tenu de vos souhaits et de votre situation.

Des questions ? Besoin de plus d'info ?

Contactez un CONSEILLER

Cliquez ici

Comment calculer le montant de votre pension

Le décret d’application de la loi a changé le mode de calcul qui prévalait jusqu’alors. Désormais, le montant de la pension qui vous sera versée, dans le cadre d’une retraite progressive, est personnalisé et calculé sur la base de votre temps de travail effectif. Si vous travaillez par exemple pendant une durée équivalente à 55 % d’un temps plein vous toucherez 45 % du montant de votre pension de retraite.

Pour les artisans, commerçants et indépendants, le calcul de la pension peut être calculé par rapport à l’évolution des revenus d’une année sur l’autre.

Lorsque vous déciderez d’arrêter totalement votre activité, vous passerez sous un régime de retraite complète et toucherez le montant total de votre pension.

Nota Bene : Pendant votre période de travail à temps partiel, vous continuez à cotiser et vous accumulez encore des droits pour votre retraite définitive. Votre pension sera donc recalculée en intégrant les droits acquis pendant votre période de retraite progressive.

La retraite approche et vous êtes inquiet sur l’équilibre futur de votre budget. Nos conseillers vous proposent de faire un point sur votre situation personnelle et de réfléchir avec vous pour préparer au mieux votre passage à la retraite.

 

Un processus irréversible

Votre retraite progressive sera automatiquement suspendue si vous reprenez une activité à temps complet ou si vous cumulez votre première activité avec une seconde à temps partiel.

Vous ne pourrez alors plus déposer une nouvelle demande de retraite progressive (exception faite pour les exploitants agricoles).

Vous vous posez des questions sur votre passage à la retraite. Quel que soit le motif (budget, santé, famille, vie sociale, etc.), un conseiller est à votre disposition pour échanger, faire le point et identifier des solutions d’aides.