L’activité physique minimale recommandée

L’activité physique est, avec une bonne nutrition, l’un des piliers de la bonne santé. Mais quelle activité et pendant combien de temps ?

L’activité physique au quotidien améliore avant tout la qualité de vie : renforcement de la musculature, du squelette, des facultés cardiaques et respiratoires, amélioration de l’humeur et du sommeil, etc. C’est aussi, avec une alimentation équilibrée, l’un des meilleurs moyens de diminuer les risques cardio-vasculaires et de prévenir des pathologies comme certains cancers (sein, côlon, endomètre), l’obésité, l’apparition du diabète chez les personnes à haut risque, etc.

Vous aimeriez faire davantage d’activité physique mais n’êtes pas assez motivé pour en faire régulièrement ou bien vous ne trouvez pas le temps pour cela. Nos conseillers sont à votre disposition : avec vous, il recherche des solutions pour que vos bonnes intentions deviennent réalité. 

Activité physique

Quelle activité physique ?

L’activité physique prend bien des formes : marcher, jardiner, danser, faire le ménage, etc. Le tout sans oublier bien sûr toutes les pratiques sportives : sports collectifs, randonnée, course à pied, vélo, natation, etc. On distingue trois niveaux d’intensité : faible (marche lente, repassage, bowling, danse de salon, etc.), modérée (marche rapide, aspirateur, jardinage, vélo et natation de loisir, ski alpin, badminton, etc.) et intense (VTT, randonnée avec dénivelés, sports collectifs de balle, tennis, jogging, jardinage intense, etc.). Les sports nécessitant des efforts violents et brefs commencent à être déconseillés après 40 ans, selon votre état de forme, et surtout, après 60 ans.

L’activité physique est nécessaire, mais elle doit être adaptée à votre état de santé. Vous vous interrogez sur ce qui est bon pour vous ? Un conseiller peut vous guider et vous donner des pistes pour obtenir des conseils médicaux le cas échéant.

Quelle activité physique minimale ?

Pour rester en bonne santé, il est essentiel de pratiquer une activité physique tous les jours. Le Programme national nutrition santé recommande au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide pour les adultes, et au moins l’équivalent d’une heure pour les enfants et les adolescents.

Le terme “marche rapide” désigne un rythme plus soutenu que celui d’une promenade : le pas est plus énergique, la respiration un peu accélérée sans essoufflement, à une allure de 4 à 6 Km/h sur terrain plat. Il correspond à une activité physique d’intensité dite “modérée”. Cette activité peut être remplacée par au moins 45 minutes d’activité d’intensité dite “faible” et par 20 minutes d’activité d’intensité dite “élevée”.

Pour diverses raisons (déménagement, santé…), vous ne pouvez plus continuer à pratiquer une activité. Vous ne savez pas quelle nouvelle activité adopter : un conseiller peut échanger avec vous pour mettre en lumière des idées et vous accompagner pour intégrer une nouvelle pratique.

Des questions ? Besoin de plus d'info ?

Contactez un CONSEILLER

Cliquez ici
 

Changer ses habitudes au quotidien

Au-delà de ces (petits) efforts, vous pouvez changer quelques habitudes quotidiennes pour pratiquer de l’activité physique sans presque vous en rendre compte : laissez tomber l’ascenseur et les escaliers mécaniques, ne prenez pas la voiture pour les courtes distances, attrapez les transports en commun une station plus loin, dansez, etc.

Votre quotidien c’est plutôt Métro-Boulot-Dodo et vous ne trouvez pas le temps pour une activité régulière. Un conseiller pourra vous guider  pour faire le point sur le niveau de risques lié à votre activité physique et trouver avec vous quelques habitudes de vie à modifier pour effectuer davantage d’exercice physique.

 

01/01/2018

Observatoire SimpliSanté

VIASANTÉ Mutuelle lance une grande enquête ludique et interactive auprès des dirigeants et salariés d’entreprise, intitulée « Une journée au travail ». Cette enquête aborde les grandes thématiques qui rythment la vie d’un travailleur. A chaque question, vous pourrez confronter votre réponse à celle des autres répondants et vous interroger ainsi sur votre propre santé.

Commencez l’enquête >